Page 1 sur 1

Pollinisation olivier

Publié : 21 avr. 2017 16:22
par Bervillé
Plusieurs messages concernent la pollinisation d'Aglandau, son auto-fertilté, et la nouaison après l'intercroisement avec d'autres variétés.
Vous trouverez sur le site https://s2hnh.org/
voir https://s2hnh.org/articles/2016/11/laut ... z-lolivier
à la rubrique https://s2hnh.org/articles/2016/05/la-m ... z-lolivier
plusieurs documents qui apportent des informations pratiques
1) pour constituer un verger d'olivier bien pollinisé
2) pour améliorer la pollinisation de son verger, voire de ses vergers, car en chaque lieu la pollinisation est différente, et une même variété peut être bien ou mal pollinisée selon les variétés qui l'entourent.

il y a deux règles générales:
1) le niveau d'auto-fertilité d'une variété n'est jamais suffisamment élevé pour garantir une production régulière,
2) il faut toujours associer plusieurs polliniseurs (un polliniseur est un donneur de pollen compatible avec la variété principale) car selon les conditions climatiques d'une année sur l'autre, la coïncidence de floraison de la variété principale et du polliniseur varie. Attention, le pollinisateur de l'olivier est le vent!

Chaque variété d'olivier possède une paire de S-allèles qui définissent sa compatibilité en mère (elle doit recevoir du pollen qui ne porte aucun des S-déterminants du stigmate et du style) et la compatibilité du pollen qu'il va émettre. Un verger d'Aglandau (R2R5) doit recevoir pour nouer du pollen de variétés qui ne portent ni R2 ni R5. Picholine (R1R3), Cayon (R1R4), Amellau (R3R4) sont des polliniseurs d'Aglandau. En revanche Tanche (R2R3), Salonenque (R3R5) Grossane (R1R5) doivent être exclues.
Si dans vos vergers Tanche et Aglandau présentent du millerandage - de gros et petits fruits sur un même arbre - c'est que votre verger est mal pollinisé.
Aglandau emet du pollen R2, qui peut donc nouer sur Salomenque et Grossane, mais l'inverse n'est pas possible.
voilà, le débat est lancé, à vous de l'orienter en posant des questions précises

Re: Pollinisation olivier

Publié : 21 avr. 2017 19:54
par davidmalhautier
Bonjour et merci pour toutes ces recherches.

Il me faudra un peu de temps pour tout relire et bien comprendre.
J'avais effectivement appelé à l'aide pour un problème de nouaison sur Aglandaus ( des boutons floraux plus petit d'ailleurs que les picholines et peu de fruits noués), j'ai fait une analyse de terre même.
Je pense avoir résolu le problème, ça m'a pris du temps.

L'oeil du paon en était pour moi le responsable et il m'a fallu traiter sur cette variété les arbres chaque fois que les 30-40 mn de pluie étaient dépassés soit environ 6-8 traitements par an à 1/2 3/4 de dose avec de la bb et de l'hydroxyde de cuivre. J'ai même taillé les arbres en décembre-janvier pour les aérer plus, j'ai augmenté la fertilisation et l'an passé j'ai enfin eu une bonne récolte.
Je joins à tous les statistiques de production ainsi que le plan de la parcelle de 2004 sur la commune de Manduel et les dates de premières fleurs, l'analyse de la terre et des feuilles est disponible sur l'article problème de nouaison sur Aglandaus sur ce forum

J'ai une question en cas d'absence de vent peut-on mettre un coup d'atomiseur pour faire de l'air et circuler le pollen?

Re: Pollinisation olivier

Publié : 11 mai 2017 11:50
par davidmalhautier
Bonjour, enfin une autre question ou suggestion. Il faudrait aussi étudier les époques de floraison car les lucques par exemples sont très précoces, la leccino peut en théorie polliniser, mais les fleurs viennent bien plus tard, alors que la grossane est presque bonne.
Pareil en entre picholines et aglandaus 2 bons jours d'écart.

A méditer

Re: Pollinisation olivier

Publié : 11 mai 2017 16:06
par tece
Bonjour a méditer ,en effet on m'a conseillé pendolino cailletier cornicabra et cayon pour polliniser les lucques. Pendolino et cailletier commencent a
fleurir quand les lucques ont finis (pas toutes les années quand même!) ,pour cornicabra et cayon c'est a presque en même temps.
Chez moi 10 mai ça commence a fleurir. Je trouve que c'est en avance.

Re: Pollinisation olivier

Publié : 11 mai 2017 17:03
par tece
J'oubliais merçi a Bervillé pour ces liens intéressant a lire

Re: Pollinisation olivier

Publié : 11 mai 2017 20:17
par davidmalhautier
Bonjour moi aussi on m'avait conseillé pendolino, mais il est classé R1 R2 et lucques R2 R3 donc pendolino ne pollinise pas lucques.
Pour cornicabra je ne sais pas.

Re: Pollinisation olivier

Publié : 11 mai 2017 21:29
par tece
tien un lien c'est là ou j'ai acheté mes premier oliviers http://pepiniere-martre.mywizi.com/oliv ... teurs.html Bizarre cailletier ne pollinise plus lucques!!

Re: Pollinisation olivier

Publié : 17 mai 2017 19:12
par davidmalhautier
Salut,
Pourtant en théorie cailletier pollinise lucques, mais au niveau de la floraison, il peut y avoir une semaine d'écart. j'ai vu le lien et j'ai acheté aussi la majorité de mes arbres chez martre.

J'ai pour ma part greffé une charpentière sur 3 ou 4 en cayon ou autre. j'attends les résultats.

Re: Pollinisation olivier

Publié : 24 janv. 2018 05:06
par omar2002
Bonjour et merci pour toutes ces recherches.


สมัคร sbobet

Re: Pollinisation olivier

Publié : 06 mars 2018 22:40
par Bervillé
une inflorescence reste épanouie de 5 à 7 jours (4 chez Lucques) donc 2 jours de décalage de coïncidence de floraison ne sont pas un handicap. Il y a beaucoup à dire, essayer de me joindre sur linkdin ou ResearchGate ou directement andre.jp.berville@orange.fr, je suis intéressé vpar vos questions et réponses
davidmalhautier a écrit :
11 mai 2017 11:50
Bonjour, enfin une autre question ou suggestion. Il faudrait aussi étudier les époques de floraison car les lucques par exemples sont très précoces, la leccino peut en théorie polliniser, mais les fleurs viennent bien plus tard, alors que la grossane est presque bonne.
Pareil en entre picholines et aglandaus 2 bons jours d'écart.

A méditer

Re: Pollinisation olivier

Publié : 06 mars 2018 22:47
par Bervillé
[il ne faut pas tenir compte des conseils qui datent d'avant 2012, car nous avons démontré que le sytème de pollinisation de l'olivier n'est pas du type gamétophytique comme chez les
cerisers, mais sporophytique, ce qui change tout. Je peux vous expliquer cela lisez les artiicles sur
https://s23hnh.org puis cliquez sur olivier


erissquote=davidmalhautier post_id=5117 time=1494526635 user_id=5624]
Bonjour moi aussi on m'avait conseillé pendolino, mais il est classé R1 R2 et lucques R2 R3 donc pendolino ne pollinise pas lucques.
Pour cornicabra je ne sais pas.
[/quote]

Re: Pollinisation olivier

Publié : 25 mars 2018 22:11
par Edy Spagnol
Bonsoir

À la suite de séries très importantes d’analyses ADN (contrôles des cultivars plantés depuis le gel de 56) sur les oliviers en Occitanie (env.250 analyses depuis 2015, bien plus en Corse depuis 2016, et en Ligurie depuis 2004 ;
le patrimoine des variétés françaises d’intérêt général et local avait été prématurément identifié (simplement nous n’avions pas les connaissances, les compétences scientifiques et le matériel dont disposent actuellement que les scientifiques en activité).
Nous nous retrouvons devant des incohérences, des erreurs de dénominations, des pieds mères pour chaque variété non géolocalisés, dont sont issues les têtes de clones pour les boutures de production ! chez les pepinièristes !

Nos anciens bon agronomes et observateurs de la nature étaient axés sur les attributs morphologiques, alors qu’une dissimilarité et diversité existent. Ces différences ne sont visibles que pendant quelques semaines, ou décalage annuel de production, (une maturité cohérente deux semaines plus tôt), ou pour un même cultivar (acheté chez deux pépiniéristes) qui s’avèrent non réceptifs aux mêmes pères potentiels, etc…

Avec bien plus de marqueurs qu’en 2005/2007 (ADN bien plus robuste) nous nous retrouvons actuellement en face de :
o FAMILLES regroupant ce que nous pensions être plusieurs génotypes !
o DESCENDANTS au lieu d’initialement un seul génotype !
o SYNONYMIES qui n’en sont plus à ce jour !
o NOUVEAUX GENOTYPES !
Nous n’avons que trois ans de recul ! l’échantillonnage restant à faire par les scientifiques en activité est important et nécessite beaucoup de matériel de pointe qui évolue sans cesse, et beaucoup à faire pour la valorisation de tous ces genotypes!

Bien cordialement Edy