Page 1 sur 1

Répartition parc oléicole Français

Publié : 14 avr. 2011 20:42
par Michel de Passemar
Bonjour
Je recherche des informations sur des statistiques sur la répartition du nombre d'oliviers par producteur en France.
Qui pourrait me fournir ces informations ?
Comment les obtenir ?
Merci

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 11 juil. 2011 01:52
par Languedoc
Bonsoir ! Je ne suis pas certain qu'il existe une quelconque statistique de ce genre . Car il le faut le dire ,l'immense majorité des oleiculteurs sont , retraités , pas forcément issus de l'agriculture , ne cotisant nulle part , n'en vivant pas ( mais tout est lié ) et ont moins de 20 oliviers . Téléphonez à n'importe quel moulin coopératif ! Les Chiffres sont édifiants ! Quelles en sont les conséquences actuelles et futures ? Une culture de "loisir" ôu les agriculteurs sont minoritaires , donc peu de developpement commercial , de dynamique , trés peu de revenus ( du coup pour ceux qui en vivent ) .Dans le futur : Une cassure générationnelle , un abandon de la plupart des olivaies . Et paradoxalement des règlementations extremements contraignantes qui elimineront les quelques derniers agriculteurs pour ne laisser place qu'à de riches retraités en manque de noblesse ! Sombre avenir ! La France n'a qu'un marché de niche pour sa propre huile ( 7% de la conso . franç.) et quand le nombre d'oleiculteur et la production baisseront , les autres pays mediterranéens s'y engouffreront

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 20 juil. 2011 00:22
par Edy Spagnol
Bien le bonsoir

Ils sont déjà bien présents dans nos régions leurs huiles, la différence de prix est si importante que beaucoup ne récoltent plus et préfèrent acheter 15 a 20 litres par an en supermarché et laissant leurs oliviers juste pour le feuillage et la beauté de l’olivier !
Pas si simple avec la baisse du pouvoir achat !

Cordialement

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 23 juil. 2011 18:38
par Languedoc
Bonjour ! Comme vous dites , et cela devient chaque année de plus en plus criant , nous entretenons nos oliviers pour la beauté de l'arbre , la passion ; sans aucun interet économique !! Je suis tombé , cette année dans la "culture du loisir" étant pourtant paysan et devant vivre de ma terre ! L'année dernier , le gel et un chiffre d'affaire minable ( pas d'assurance) !! Cette année je ne récolte pas une olive !!! Il y en a si peu ( voir pas ) chez moi , et entre l'Est de l'Hérault et le Gard ! J'ai plus de 1000 oliviers ! Des investissements et les 2 dernières années de travail pour rien ! Je ne suis pas sûr de tenir longtemps comme ça ! Pourquoi ? Parceque je suis censé en vivre ! Seuls les moulins sont heureux ! Ils vont enfin pourvoir déstocker sans brader leurs excédents ! Vous connaisez une seule culture ou l'on soit mécontent de faire une belle récolte ?? L'oléiculture française ! Cette année leurs voeux seront exaucés ! Et attendons encore 10 ans et malheureusement le problème oléicole languedocien sera réglé ! QUAND IL N'Y AURA PLUS PERSONNE ! A force de jeter l'argent dans le tonneau des danaïdes !
Salutations ! Et désolé pour cette triste réalité !

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 05 août 2011 20:07
par Edy Spagnol
Bien le bonsoir

La récolte à venir ! Si le peu d’olives qu’il reste sur les oliviers « arrive à échapper aux trois mois à venir » est vraiment médiocre pour le Languedoc mais aussi pour presque tout le Roussillon (très peu d’exceptions)

Cela ne va pas être une petite affaire, mêmes si certains veulent toujours croire que les belles grosses olives qu’il reste peuvent faire la différence.

Par contre certain vu la grosseur des olives vont opter pour de l’olive de table « pour moins perdre et les vendre a qui ! » !

C’est un désastre pour beaucoup oléiculteurs, mais aussi pour la profession, mais aussi pour les cotisations etc.

Les pourcentages de production vont chuter de plus de 60% pour certains a plus de 80% pour d’autres.

Cordialement

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 06 août 2011 16:51
par Languedoc
Salut Edy Spagnol ! ça fait plaisir de te revoir parmis nous , avec pierre p et les quelques qui animent ce forum ! Je trouve d'ailleurs , par rapport au nombre de sujets visités , que peu de gens prennent la parole !
Dis moi ! Apparemment tu es de Catalogne ! Ce catastrophique orage de grele est passé aussi chez toi ?? Ce qui serait pour cette année une calamité de plus pour notre pauvre secteur oléicole !
Sur l'autre sujet , tu parlais de rendement colossaux ! Tu as certainement de l'Oliviere , c'est une de ses particularités , non? Je la conseille d'ailleurs aux particuliers qui veulent un olivier d'ornement . ça croissance est spectaculaire ! Cette olivier flatte le regard ( et fait le bonheur des pépinieristes )!
Tu parlais également d'oliviers centenaires . tu as de la chance ! Chez nous ( Est de l'Hérault) aucun n'a survécu au gel de 1956 . Alors que chez vous ,c'est vrai que des 2 cotés de la frontieres , on peut voir de beaux spécimens .
Portes tu tes olives à Millas ? J'avais rencontré le directeur lors d'une réunion inter-moulins coopératifs . Il m'a l'air sympa. , compétent et dynamique !
Pour finir , j'espere que l'orage t'as évité ! Catalan, de liuen, o fraire !

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 06 août 2011 19:58
par Edy Spagnol
Bien le bonsoir

Un peu de pluie comme prévu, assez forte et plus d’une heure, j’avais mis un peu de fertilisant organique « en rentrant de mes vacances oléicoles d’Italie » uniquement sous les frondaisons, « ce n’est pas pour le peu d’olives présentes », mais pour que les oliviers emmagasinent, il faut du temps « pas des jours mais des mois » , mais cela tu le sais déjà « plus un peu de chance »

Le Moulin c’est une trop longue histoire, il y a des coups de pieds au cul qui se perdent et ceux qui ne payent pas leur dettes (………………..) l‘on doit rester poli, il y en a un peu beaucoup de très gros oléiculteur qui mettent en péril cet outil.

Ceux qui prennent les commandes actuellement ont beaucoup de travail, donc il faut leur laisser un peu de temps.

Par contre à tous les petits moyens producteurs oléicoles etc. même si la récolte est faible, il est souhaitable de la faire pour essayer de maintenir l’oléiculture cette année, « tous ces mouliniers ont tous besoins de nous », c’est vital pour certains petits mouliniers et avoir un peu d’huile nouvelle à vendre pour nous tous aussi. Pour un client de perdu il faudra plus de 7/10 ans pour le retrouver.

Si tu passe par le conservatoire des Oliviers de Durban Corbières tu peux faire une halte, je suis le plus souvent sur le terrain.

Cordialement

Re: Répartition parc oléicole Français

Publié : 08 août 2011 03:51
par Languedoc
Bonsoir edy ! comme ce soir je me suis donné un peu de temps pour moi , j'ai lu avec plaisir ton passionnant programme d'études du conservatoire de durban . Je suis admiratif de ta démarche et du sérieux de tes recherches . Le site de cette étude ne me laisse pas indifférent :je suis un grand amoureux des corbieres devant l'éternel ; je m'y rends dès que j'ai un peu de temps et suis capable de faire le trajet pour un soir , comme ce fut le cas pour le festival woodst'oc (prés de chez toi), rassemblement des maitres de la chanson occitane ou nous étions , malheureusement , si peu nombreux . Si tu as besoin d'aide , d'un bénévole passionné , je peux occasionnellement te donner le peu de temps libre que je trouverai . J'ai une trentaine d'années ; mon grand père n'a pas eu le temps de me transmettre son savoir , ses connaissances, tous ces détails qui font la différence ; j'ai cependant hérité de sa passion de l'olivier .C'est pourquoi je crois en l'olivier malgré que tout le monde m'en ait dissuader ! Et j'ai une grande envie "d'apprendre"! Tu as un travail de rêve , dans un paradis préservé!
En ce qui concerne la récolte , ça va etre compliqué ! J'ai bien peur du retour de baton ! Comme j'ai l'esprit coopératif , je me suis investi dans ma coopé ; on a tout fait pour se faire battre ( j'assume les décisions du conseil ) : faire fuir les petits producteurs , quotats , incitation à récuperer l'huile , refus de nouveaux adherents , etc... Habitués à des récoltes dont la moyenne était en hausse , certains ont oublié les caprices de la nature . Cette année est un tournant ! Certains ne vont ils , tout simplement , pas arreter ; allons nous recuperer leur confiance ; comment leur demander de laisser leur huile ( pour la survie financiere du moulin) alors que nous avons tant insister par le passé pour qu'il la récupere ? Toutes ces interrogations ! En refusant de triturer à façon , dans la moyenne des tarifs , nous avons poussé un grand nombre de producteurs dans les bras des privés !
Les anciens du village , n'ont plus de repreneurs et parlent d'arreter ! Comme nous n'avons pas l'image de marque de la provence , il va falloir se battre pour que l'Oléiculture Languedocienne vive !
Mes amitiés Languedociennes et encore bravo pour ton travail