TAP-TRAP

Forum dédié aux oléiculteurs : observations, problémes, conseils...
M. EDY SPAGNOL
Messages : 173
Inscription : 21 nov. 2004 19:40

Travailler avec ces voisins, c'est pas pour demain

Message par M. EDY SPAGNOL » 05 févr. 2006 19:07

Bonsoir a tous

Je vais résumer

Le Buminal a première vu d'après les Oléiculteurs Italiens est le produit le plus efficace, est le dosage plus ou moins suivant les régions est a peu prés le même.

La société "TAPTRAP"est en cours de test pour trouver un meilleur compromis pour attraper les mouches et non les autres insectes.

Celia, si vous avez besoin que je vous traduise certains passages pas de souci.

Si l'on est tout seul dans son coin et pas d'oliviers à plus de 30 km a la ronde, l'on peut travailler tout seul.

Mais dans la plupart des cas nous avons tous des voisins qui sont oléiculteurs, et en particulier "Traiter contre la mouche de l'olivier" uniquement sur sa parcelle (une goute d'eau dans la mer)
La plus grande des méthodes consiste à traiter avec ses voisins si possible et tous et en même temps, avec une méthodologie commune. « La ! il y a du travail »
Travailler avec des pièges tout seul dans son coin "tous les pièges que l'on a pu tester augmentaient la population de mouches dans les parcelles soumises au test. Les pièges qui pourraient présenter une efficacité sont ceux possédant un insecticide mais certains ont donné les mêmes résultats qu'un piégeage classique" comme dit si bien Celia et elle a entièrement raison, le résultat était comme elle la dit chez nous.

Nous nous sommes mis d'accord, il ma fallu user de diplomatie avec mes voisins pour réaliser un test mais pour une zone complète de la valle de notre secteur, et les mouches sont allées chez les voisins, nous avons déporté le problème uniquement. : :oops:

L'on trouve beaucoup de ces pièges en Italie.

En rajoutant une phéromone le souci :shock: est qu'il faut en rajouter un peu tous les 6 jours avec une pipette, par contre le buminal reste efficace plus de 1.5 mois voir deux suivant le dosage. Le soleil est le plus grand souci si la chaleur est trop élève.
C'est pour cela que l'on peint le dessus des bouteilles et la ou se trouve le liquide piégeur, l'on trempe tout simplement la bouteille avec son bouchon dans la peinture, une fois pour le cône, une fois pour le bas au minimum 10 cm, au préalable l'on fixe un bout de fil de fer au bouchon pour le suspendre a un fil le temps du séchage, c'est un espagnol qui a trouve cette solution très rapide, par contre il faut prendre une peinture qui ne sente pas, ou préparer les bouteilles a l'avance.
Mais si tout le monde ne le fait dans la même journée ! Voir les deux jours, Celia a encore raison.
(Mais la surface en jaune est peut-être un peu petite pour attirer beaucoup de mouches)
La petitesse du passage même circulaire ne permet pas d'attraper plusieurs mouches en même temps, et celles qui meurent par leur battement et autres effraient les autres mouches.
Nous avons filmé avec une camera, et pendant les vols, les mouches sont en nombre important et souvent toutes en même temps, Celia a aussi raison pour ce cas la.

Par contre je ne comprends pas :?: qu'elles volent si prés les unes des autres est dans un même vol leur nombre est très important, et un laps de temps très important peut se passer entre deux vols :?:

Je n'ai pas compris pourquoi :?: certains oliviers en dehors de la grosseur du fruit, qui n'est pas toujours vraie d'ailleurs, les attire plus que certains autres, par contre ce qui est bien c'est que l'on peut s'en servir pour les attirer et cela est très efficace.

La variété la plus piquée et de beaucoup "Uovo di piccione" par contre tout est perdu sur ces arbres, l'on n'est pas dans les 10/100 mais dans les 300/100. Tout part dans le broyeur pour faire du compost, après 10 jours dans un sac en plastique ou l'on fait le vide, très efficace pour récupérer les verts, un jour de soleil sur les vers, et pas de souci pour le compost.

A l'Intérieur de la bouteille sous tout le cône , nous avons colle un grillage fin sur des allumettes, pour avoir une épaisseur, surtout pour que les mouches avec leur battements d'ailes n'enlève pas trop vite les phéromones,
Les mouches perdent très rapidement leurs ailes au contact du grillage et se noient très vite l'on peut capturer plus de mouches, quasiment trois fois plus, mais pour être efficace il faudrait au moins trois a quatre pièges par arbre, « bonjour le travail », et si votre voisin ne fait pas de même, Celia a encore raison.

Par contre il est faut de dire que avec les phéromones l'on est plus sélectif :twisted: . L'on attrape pareil le même nombre d'insecte que celui qui n'en a pas, mais beaucoup plus de mouches cela oui,

Pour moi nous allons vérifier cette année avec mes voisins et faire des comptages précis, mais trop d'insectes qui sont utiles passent à la trappe.

Et a cause de cela, je trouve que l'on y pert trop ! mais nous alons au bout de nos test

A bientôt

M. EDY SPAGNOL
Messages : 173
Inscription : 21 nov. 2004 19:40

Message par M. EDY SPAGNOL » 18 avr. 2006 23:47

Bonsoir

TAP-TRAP® offre la possibilità di sperimentare nuove sostanze attrattive: saremo lieti di divulgare eventuali nuove composizioni scoperte dai nostri clienti)

Deux solutions nous sont préconisées par l'inventeur du "TapTrap" Mr Carello

FARINE DE POISSON
Doses : Une cuillère a soupe, pour 1/2 litre d'eau dans la bouteille

PHOSPHATO BIAMONICO
Doses: 30 a 40 gr pour 1/2 litre d'eau dans la bouteille
Très efficace si les températures sont supérieures a 35 °

La durée d'efficacité est bonne sur un mois et demi
Mais le souci est, soit la bouteille n'a plus beaucoup d'eau a cause de l'évaporation, et/ou que le volume des captures est important, et il faut vider la bouteille.

Pour ma part je vais tester ces deux solutions, sur août et septembre

a bientôt

M. EDY SPAGNOL
Messages : 173
Inscription : 21 nov. 2004 19:40

Message par M. EDY SPAGNOL » 18 avr. 2006 23:58

Bonsoir

Bien sur l'on peut joindre directement par mail Mr Carello Roberto

a cette adresse qui est en Italie

info@taptrap.com

a bientôt :wink:

M. EDY SPAGNOL
Messages : 173
Inscription : 21 nov. 2004 19:40

Message par M. EDY SPAGNOL » 26 août 2006 00:24

Bonsoir

A la recherche du meilleur produit comme APPAT

Si cette année juillet a, a lui seul neutralisée énormément, "l'arrivée de la mouche"
Depuis le 6 août il en est autrement, peu importe ou nous sommes vu les bulletins de JMD.
J'avais trois solutions en cours, mais des a présent je ne vais en garder qu'une, et de plus avec trois pièges par arbre sur 6 terrases ou 60 oliviers pour être précis
Ma base de calcul "Pour 20 oliviers 60 pièges".

Contrairement a ce que je capturais, et la diversité des captures, je vais être vigilant encore.
J'abandonne les test avec les produits suivants, buminal, intrachem, nulure, vinaigre, blé, peu importe les doses, même avec les pheromones, et les phosphates etc... c'est moi qui suit le plus nuisible, Celia avait raison.

La "FARINE DE POISSON" me surprend énormément, et me fais continuer les test.
Sur 5 jours les 20 oliviers avec la farine de poisson, entre 28° a 32° la nuit plus de 45° le jour
- Abeilles deux
- Guêpes 600
- Mouches énormes 500
- Petites mouches 1100
- Mouches de l'olive une nuit uniquement 450
- Papillons 6
- divers 12
pour les deux autres produits testées, a coté 10 fois moins, et beaucoup de prises non souhaitées :oops:
Sur 5 jours sur les 20 oliviers produit non changé, sur les 40 autres oliviers produit neuf, les nuits 22° a 25° jour 31° a 36°
- Abeilles TROIS ? ?
- Guêpes 600
- Mouches énormes 800
- Petites mouches 1000
- Mouches de l'olive? deux nuits uniquement 700
- Papillons 45
- divers 50
Mais plus de captures avec le même produit non changé sur deux semaines :?: Je vais vérifier, en mettant des couleurs différentes sur les bouteilles.
Après avoir compte les captures, je garde le même produit
a peu près les mêmes familles, avec plus de 20 % de captures en plus mais très grosse différence entre les pièges encore.
Températures, nuits de 15° a 16° jour 21° a 25°
la quatrième semaine mes voisins toujours aussi curieux après les nuits spécifiques ou les mouches sont présentes et vu le nombre de captures font de même.
Les captures ont baise de plus de 50% :?: PAR CONTRE EUX QUI M'ENTOURENT EN CAPTURENT PLUS QUE MOI, visuellement, pour gagner du temps je leur est positionné les courants, et ils ont pris leur disposition en fonction.

Maintenant il faut savoir que j'ai passe plus de 10 jours au début a trouver ou les positionner etc etc
Mon But cette année étaient de trouver la meilleure position ou placer les pièges, de tous les conseil sur des livres et autres, elle est vraiment différente la réalité.
Que les conseil de celia m'ont été très utile
les pièges sur certains oliviers je le est changé de place plusieurs fois et a des hauteurs différentes, dans le feuillage hors feuillage, Etccccccccc
- Facteur le plus important les courant d'air,
- Les heures de ces courant d'air
- La mouche va droit sur les piège si elle le voit de loin
- La mouche ne va pas sur le piège, si un seul obstacle est sur sa route, elle se déroute systématiquement sur l'olive, et de plus après elle n'ira pas sur les pièges de l'olivier en question, cela en est impressionnant.
- Dans le feuillage captures minables en mouche mais plus de guêpes
- Plus de captures sous la frondaison, accrochées aux charpentieres
- Plus de captures entre trente et quarante centimètres du feuillage a l'intérieur de l'olivier.
- La Mouche de l'olivier, captures quasiment et systématiquement en moins de 15 minutes, je n'ai pas pu être présent au moment pile, pourtant Celia m'avait prévenu.

le volume des prises varient de 10 prises par bouteille a plus de 1 cm au fond de la bouteille, le jour des captures de mouche

La Deuxième semaine plus de 25 prises a plus de 1.1 cm ? par bouteille

La Troisième plus de 50 a plus de 1.2 cm

A présent je connais exactement les vents et surtout les courants d'air
Je vais peindre des couleur différentes directement sur les charpentieres les positions des pièges pour la saison a venir.
Certains oliviers ne prennent pas une seule mouche de l'olive :?: a suivre :?:

- Une couleur pour les vents
- Une couleur pour les courants
- Une couleur pour les meilleures captures
- Une couleur pour les olivier qui ne prennent pas de mouche

Je compte faire des expériences suivies sur trois ans.

Bonsoir
:arrow:

URGENT SVP

entre Guepes et Abeilles
Quelle en est la raison, qui peut m'expliquer que je capture les guepes et pas les abeilles :lol:, du moins pour l'instant.

Merci

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

TAP-TRAP et sardine

Message par Edy Spagnol » 10 mai 2008 22:30

Bien le bonsoir
Vous étés nombreux a me poser des question, sur les appât alimentaire a la sardine.

Suite a diverses discutions sur le sujet, et certaines réunions, cette année je vais me concentrer que sur un appât.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Suivant la provenance des sardines, je me suis aperçu que les captures sont « Volumiquement » très différentes, donc j’ai passé le sujet plus en détail.

Ceux-ci reposent uniquement sur des constatations visuelles oléicoles personnelles, une très bonne connaissance de mes cultivars sur mes terrasses, et une bonne connaissance des sujet du milieu qui peuvent influer, l’aide d’une loupe binoculaire, et le coup de main de spécialistes et voisins oléiculteurs, c’est pour cette raison qu’il est tôt pour écrire ces lignes.
Mais comme vous étés nombreux, et des oléiculteurs insistent et veulent aussi tester, il y a des bases qu’il vaut mieux connaître avant, j’ai perdu quatre ans a les trouver.
Par contre la moindre des choses, et de me tenir au courant de vos prises, et commentaires.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les Sardines:
Un poisson de la famille des Clupéidés

Ce petit poisson a un corps allongé qui compte quelques 80 écailles sur sa longueur et dont la couleur est argentée. Ses opercules sont cannelés. Comme pour les autres membres de cette famille (Alose, Sprat, Hareng...), les nageoires de la Sardine sont à rayons mous. La nageoire ventrale de la sardine est située en arrière de la dorsale.
Une autre caractéristique commune de la famille est de na pas avoir de ligne latérale. La détection des sons et des variations de la pression est possible grâce à une liaison entre la vessie natatoire et l'oreille interne.

Implantation
La sardine est présente du sud de l'Islande et da la Norvège, jusqu’au niveau du Maroc. Elle est aussi présente en Méditerranée.
Mode de vie
La sardine est une espèce de poisson pélagique grégaire. Elle vit principalement à des profondeurs comprises entre 10 et 80 mètres, le long des côtes. Son activité diurne la pousse à de plus grandes profondeurs où elle trouvera les petits organismes planctoniques dont elle est friande. La sardine consomme aussi volontiers les oeufs de poisson.
La période frai est très variable suivant son implantation. Dans la mer du nord, ou le frai n'est pas courant, elle pond de juin à août.
En Manche se sera en avril ; tandis qu'en Méditerranée la ponte sera de septembre à mai. Les oeufs mesurent moins de 2 mm et éclosent dans les 4 jours. Les larves mesurent alors 4mm.
La sardine est une espèce migratrice qui se déplace vers le nord en été, et revient dans le sud en hiver.
Ses déplacements sont saisonniers et commandés par son alimentation, les moments de sa reproduction et aussi les conditions thermiques.
En automne, les sardines migrent vers le large et elles se rapprochent des côtes au printemps.
La sardine se pêche au filet dérivant et à la senne coulissante.
En méditerranée, et lorsque la nuit venue les sardines remontent non loin de la surface, la pêche au lamparo est une tradition, et sans production histamine.
Les œufs de sardines éclosent au bout de 2 à 4 jours, donnant naissance à une larve de 4 mm de long qui deviendra une jeune sardine au bout de 12 jours. Elle atteint sa maturité sexuelle lorsqu'elle mesure 10 cm. Sa taille maximum est de 20 cm.
La sardine fraîche est surtout un poisson de printemps et d'été. Elle est assez fragile et doit être manipulée avec précaution. Sa peau a tendance à se fendre et son ventre s'ouvre sur une simple pression pour dégager les entrailles.
Vous pouvez aussi la pêcher à la dandine. La ligne de train équipée de mini larves sur des hameçons de 8 à 12 devra être manoeuvrée lentement sans mouvements brusques.
Pour attirer et tenir le poisson à proximité, il est recommandé d'utiliser un broumé d'amorce mer.

Pour 100 g de Sardine fraîche l’on a 163 Calories décomposé comme suit :
Eau : 69 g. Protéines : 20,4 g. Glucides : 0 g. Lipides : 9 g. Cholestérol : 100 mg. Potassium : 360 mg. Magnésium : 28 mg. Phosphore : 270 mg. Calcium : 85 mg. Fer : 1,4 mg. Vitamine B1 : 0. Vitamine B2 : 0,2 mg. Vitamine B6 : 0,6 mg. Vitamine B12 : 6 µg. Niacine : 8,2 mg. Folates : 4 µg.


CONSTATATIONS


Sur 10 étals dans des grands magasins ou des sardines sont vendues régulièrement, 4 étaient réellement des sardines, et 6 de la famille des Clupeidae
A la criee au port 5 vendaient de la sardine, trois en étaient, et deux de la famille Clupéidés

Les sardines « Elle atteint sa maturité sexuelle lorsqu'elle mesure plus de 10 cm »
- Les captures avant ces fameux dirons nous 10 cm, sont faibles,
- Les captures sont sérieuses voir supérieures après
Mais plus compliqué à rentrer par le goulot de la bouteille.

Les sardines qui sont en période de frai, font d’excellents et meilleurs appâts, ce qui complique la donne.
Nous avons des « Dacus » à des périodes bien précises « Dans la mer du nord, elle pond de juin à août »
La sardine grosse 18 a 20 cm, pêchée au lamparo la nuit venue, qui remonte non loin de la surface, font aussi excellents appâts, mais un peu plus cher.

PIEGEAGE 2008

TESTS en prévisions des piqûres alimentaires, qui ont commencé très tôt l’année dernière, et avant les premières fortes chaleurs
A ce jour j’ai posé 40 pièges avec de sardines inférieures à ces 10 cm
Et 100 piéges entre 12 et 14, n’ayant pas trouvé d’autre sardines, sur le marché des pécheurs, ou les grandes surfaces.
Ensuite vers le début août, ou les températures ont chuté, ces deux dernières années en prévision, je vais placer 200 autres pièges alimentaires; avec si je peut une particularité les sardines conservées dans la glace depuis plusieurs jours et les autres.
Le DOSAGE.
J’en suis pour l’instant, suivant mes expériences (pas si facile a faire) a une sardine de (env.12 a 14 cm) pour une bouteille d’eau « Plastique » de 1.25/1.5 litres.
Faut-il broyer les sardines ou les laisser entières, coupées en deux dans le sens de la longueur ?
Pour le broyage, rien de mieux, que les machines a faire les saucisses style grand père avec la manivelle, et trouver un entenoir à la dimension des goulots des bouteilles. Trois couteaux sont proposés avec ce style de machines à broyer la viande, le plus gros suffit, mais le moyen est idéal pour la mise en bouteille, le plus fin pose des soucis avec les écailles.
La seule différence, que j’ai trouvé :
- est que la sardine broyée appâte rapidement,
- et la sardine dirons nous non broyés, au bout de deux à quatre jours, suivant les conditions climatiques.
Nota Les pseudomonadaceae produisent aussi la cadavérine et la putrescine dans les sardines, laissées a température ambiante pendant 21 heures. Donc pas besoin de les garder plusieurs jours hors du frigo.

DUREE

Plus de deux mois, et après plusieurs constatations, plus il y a de « Dacus » plus appât est efficace

Par contre je remplis à trois quarts d’eau les bouteilles, pour compenser les évaporations dues aux grosses chaleurs, sur de telles durées.
Je me suis retrouvé avec plus de env. 40 bouteilles « a demie ou un tiers pleines de mouches » et quasiment sans eaux.

Toujours a la recherche d’information sur
En fonction de mes captures, je pourrais croire que
- La maturité sexuelle a une influence sur les guêpes et pas les abeilles ?
- Les sardines avec des œufs attirent de même manière les guêpes et les abeilles ?uniquement pendant les premières semaines, ensuite plutôt des guêpes ?

Et aussi sur les sardine ? Si il y a des spécialistes,
Et le Hareng ? Ou j’ai des difficultés d’approvisionnement dans mon secteur.

Nota :
Le phosphate di-ammoniaque où équivalent suivant les marques, est un très bon appât, mais reste étroitement lie à des températures élevées, mais ci celles-ci, chutent brutalement, les captures deviennent insignifiantes, et exposent les olives aux piqûres, ce qui pour les oléiculteurs qui ne peuvent réagir rapidement est un souci majeur. Et nous savons tous qu’en une seule nuit, si le vol est bien présent cela peut se traduire par 2 a 4% d’olives piquées.

Cordialement
:wink:

vladi
Messages : 1
Inscription : 03 juin 2008 08:34

Re: TAP-TRAP

Message par vladi » 03 juin 2008 09:46

je ne comprend pas tres bien la confection du piege ameliore de la bouteille avec du grillage .peu t on me le preciser.un croqui peut etre? avez vous des melanges plus efficaces les uns que les autres pour remplir les bouteilles?

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: TAP-TRAP

Message par Edy Spagnol » 08 juin 2008 23:53

Bien le bonsoir

Les deux premiers vols, les « dacus » sont en vol très rapproché, et ensuite sur les vols suivants ils s’étalent de plusieurs heures à plusieurs jours, et aussi fonction de plusieurs autres paramètres.
Sur ces premiers vols, il n’est pas rare d’avoir plusieurs mouches en même temps dans un laps de temps très court, « en 2 minutes, quatre a cinq captures »
Le bruit que font tous ces « Dacus » insectes et mouches ordinaires, n’attire pas les autres « Dacus », surtout si un frelon ou une guêpe est de la partie on peut parler de boucan.

Le grillage est pour heurter les ailes, qui se brisent très rapidement, pour que l’insecte finisse dans l’appât liquide, très vite, et ainsi, la place/volume, est libre pour les autres a venir« Mort très rapide ».Ainsi le volume des captures, sur cette demi heure, voir deux heures, peut doubler a tripler.


Besoins- Du fil de fer fin galva, (Pour fixer le grillage avec les rondelles de liége)
- Du fil de fer plus épais, (Avec une protection plastique, pour ne pas blesser les branches)
- Du bouchon liége (Sert à écarter le grillage de la partie conique, couper des tranches de 1,5 à 2 mm pour éviter que l’insecte ne passer entre) (certains perforent de deux trous fins les bouchons d’autre pas, ou choix)
- Du grillage fin (Pas sur toute la surface de la partie conique, laisser bien libre la zone du goulot)
- Bouteilles plastique de 1,5 à 2 Litres (Les plus solides, pour garder la bouteille au moins 3 ans)
Pour le gabarit, vous découpez la partie conique, vous le tenez a plat sur une planche, et vous tracez, le ou les gabarits, suivant vos styles de bouteilles.
- Une simple cisaille a main pour les tôles, cela facilite la découpe.
- Des gants.
- Des pinces
- Un simple clou fin, enfoncé dans la planche pour les perforations

Ensuite
Coupez la bouteille, à 1,5 cm en dessous de la partie conique, sur la partie droite, est vous fixez le grillage dessus, en prenant soin de placer entre, le liége, sur la partie extérieure de la partie conique.
Vous inversez cette partie conique, légèrement en force, goulot en bas, et vous fixez les deux parties, en laissant assez de longueur de fil de fer pour le fixer à la branche.

Le fil de fer, qui retient les deux parties et qui sert à fixer le tout a la branche, évitez de trop les serer, le poids de l’eau suffit, et ensuite c’est plus facile à vider.

L’on trouve ces pièges en Grèce et en Espagne

Cordialement
:wink:

jac13
Messages : 5
Inscription : 15 août 2009 19:06

Re: TAP-TRAP

Message par jac13 » 07 nov. 2010 00:40

Bonsoir
pouvez vous nous faire un schéma

dans l'attente de vou lire
merci d'avance

mohamedtounsi
Messages : 5
Inscription : 22 nov. 2009 18:08

Re: TAP-TRAP

Message par mohamedtounsi » 05 oct. 2011 19:29

Bonsoir tout le monde,
j'ai un oliveraie de 74 arbres âgés de trois ans. Depuis l'année dernière j'ai constaté une infestation par le dacus qui est beaucoup plus importante cette année malgré que le rendement des oliviers est très bon :cry: . J'ai pris l'avis des techniciens de l'institut de l'olivier à Tunis qui m'ont parlé de pièges que j'ai cherchés partout mais je n'ai pas trouvé. Alors je me suis résolu à fabriquer ces "trap" moi-même. En allant chercher le phosphate d'ammoniaque, alors je n'ai pas trouvé non plus. Par contre, j'ai acheté du DAP (phosphate d'ammonium) (grains marrons). Est-ce que c'est également utilisables ou pas dans la solution, avec le sucre ?
Ah, l'oliveraie est localisé dans le nord est de la Tunisie à 2 Km de la mer à peu près.
Merci de vouloir m'aider !!

ing Agronome
Messages : 1
Inscription : 21 nov. 2011 15:53

Re: TAP-TRAP

Message par ing Agronome » 21 nov. 2011 16:08

Bonjour Si Mohamed

Pouvez vous me donner vos coordonnées pour vous expliquer davantage sur cet mouche.

Le 05 Octobre c'est un peu trop tard pour piéger le dacus, il faut commencer en Juil.

Le DAP c'est le produit utilisé comme appât.

Cordialement,

Ing. Agronome (Tunisie)

Répondre