Problème important à  la floraison?

Forum dédié aux oléiculteurs : observations, problémes, conseils...
François
Messages : 2
Inscription : 20 févr. 2007 21:19

Problème important à la floraison?

Message par François » 12 mars 2007 22:37

Bonjour,

Avant tout, merci pour tous les renseignements que j'ai puisé sur ce forum.
Je m'occupe d'oliviers sur la région toulonnaise. En 2006, la floraison était de toute beauté, malheureusement sur certaines variétés, les fleurs ont brunies puis se sont déssechées sur l'arbre sans donner le moindre fruit. Juste à côté de ces arbres d'autres (de variété différentes) ont produits de bonnes quantités de fruits.
Les arbres ont été plantés en 2000, ils ont reçu le même engrais que les autres soit du 10/10/15 puis un rotobinage. Ils avaient reçu une pulvérisation de Bore à l'atomiseur à une dose de 4g/l.

Est ce un problème de froids? Est ce un problème d'apport d'engrais? Est ce un problème d'apport en bore?
Ce problème à surtout été remarqué sur des arbres jeunes. Dans la parcelle les arbres beaucoup plus agés ont produits normallement.

je n'explique pas de manières sûres ce problème. Si vous avez une explication, n'hesitez pas à me la communiquer.
Merci d'avance.
François
Je viens auprès de vous pour trouver un explication à ce phenomène.

M. EDY SPAGNOL
Messages : 173
Inscription : 21 nov. 2004 19:40

Message par M. EDY SPAGNOL » 16 mars 2007 19:28

Bien le Bonsoir :wink:

Pourriez vous m'indiquer les Varietes d'oliviers en question pour chaque cas précisément :?:
La date de la taille sur chaque variété et le type: sévère, légère, etc. :?:
Un plan de situation de vos oliviers :?:
les vents :?:
La date de votre traitements :?:
La date de floraison pour chaque variétés :?:

Les conditions climatiques le jour du traitements :?:

Cordialement :arrow:

M. EDY SPAGNOL
Messages : 173
Inscription : 21 nov. 2004 19:40

Message par M. EDY SPAGNOL » 18 mars 2007 11:08

Bonjour

La pollinisation est le transfert du pollen des « étamines » (organe sexuel mâle contenu dans les fleurs) vers les pistils appareil femelle des fleurs à féconder.

La pollinisation de l'olivier est « anémophile » (le pollen très léger est transporté par le vent sur de très grandes distances).

Les fleurs d'olivier possèdent à la fois les pièces reproductrices mâles et femelles mais le pollen souvent pour certaines variétés, ne peut féconder les ovules de la même variété.

Les variétés pollinisatrices sont très souvent nécessaires pour assurer la fécondation pour avoir une production de fruits.
Prendre en compte :
La concordance de la floraison (Ils doivent fleurir en même temps)
La compatibilité avec cette variété (son pollen puisse féconder les ovules de la variété d'olivier à polliniser).

Pour qu'il y ait fécondation, le pollen libéré par les « étamines » doit atteindre le « stigmate » (partie terminale du pistil sur laquelle le pollen est retenu) de la fleur à féconder et descendre dans le « style » (région moyenne du pistil comprise entre l'ovaire et le stigmate, et qui forme généralement une colonne cylindrique) jusqu'à l'ovaire contenant les ovules.

Après fécondation de l'un des ovules, les tissus de l'ovaire formeront la chair du fruit, l'ovule restant deviendra le noyau.

La floraison a lieu entre mi-mai et mi-juin et dure de cinq a une dizaine de jour plus ou moins suivant les variétés.
La réceptivité dure que quelques jours après l'ouverture de la fleur.

Les conditions météorologiques jouent un rôle primordial que l'on ne peut maîtriser.
Floraison : Env. 18 °C
Fécondation ; Env. 21°C


Il est important de se noter pour chaque variétés toutes ces informations, et de se faire un suivi, qui varie aussi suivant la zone ou vous êtes.

Cordialement

François
Messages : 2
Inscription : 20 févr. 2007 21:19

Message par François » 18 mars 2007 18:59

Bonjour,
En complément du post de départ, je peux ajouter ces renseignements.
La variété la plus touchée fut Aglandaou, arbres jeunes plantés en 2000.
Les arbres ont été taillés fin décembre de l'année d'avant, une taille legère et de formation pour ces arbres jeunes.
Les oliviers sont situées sur des restanques au milieu de vieux oliviers au pieds du Coudon vers Toulon. Parmis les variétés de la parcelle on trouve des cayon, des brun quelques bouteillan et plusieurs arbres que je qualifierai de "sauvages". D'autre part quand nous plantons des arbres en remplacement de certains nous faisons en sorte de placer les variétées pollinisatrice en amont par rapport au vent dominant.
Les restanques sont exposées Est sud est. Les arbres sont plus ou moins protégés du vent dominant (vent d'ouest).
A priori les traitements ont été effectués vers la mi avril (je n'en suis pas sur). Les conditions climatiques le jour du traitement étaient bonnes sans vent particulier.
Le phenomène que je décrit à été observé chez certains voisins de cette parcelle, eux n'ayant pas fait de traitement, ayant taillé les arbres à la fin février.
J'espère que cet eclaircissement va faire avancer la problematique.
Cordialement.
François

Répondre