"Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Forum dédié aux oléiculteurs : observations, problémes, conseils...
Répondre
pierre sélim lebrun
Messages : 5
Inscription : 08 sept. 2008 16:06

"Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par pierre sélim lebrun » 08 sept. 2008 16:24

bonjour et bonne rentrée ,

Pour vous faire partager après le remarquable ouvrage "Plaidoyer pour l'arbre" du botaniste Francis HALLE (signalé dans une précédente communication fin décembre2007); toujours du même auteur un ouvrage de vulgarisation qui a pour titre :
"Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie" aux éditions du Seuil.

Francis Hallé propose ici d'élargir l'horizon de la biologie au monde végétal en mettant l'accent sur l'observation in situ de l'étude qualitative des plantes. Une remarquable leçon de biologie incitant à remettre d'urgence la plante à la place, primordiale, qui est la sienne.

bien à vous

Pierre Sélim LEBRUN
Diplomé d’Etat Spécialisation Oléïculture et Oléïtechnie
Maîtrise de l’ouvrage en pierre sèche (pour la conservation des eaux et sols)
contact: 04 90 22 54 17 ou 06 81 62 84 35
site: jardin84.net

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par Edy Spagnol » 25 sept. 2008 19:40

Bien le bonsoir Pierre

Conférence : Plaidoyer pour l’arbre par Francis Hallé, le Vendredi 10 octobre aux Vans (Ardèche)

Les arbres vivent avec des aliments partout présents et triviaux : eau, sels minéraux, gaz carbonique, énergie solaire. Le contraste est admirable entre cette sobriété et l'ampleur de leurs réalisations. Les plus grands êtres vivants et ceux qui vivent le plus longtemps sont des arbres. Leurs génomes présentent des particularités remarquables et encore mal connues. Le quart de siècle qui vient de s'écouler a été très riche en découvertes sur les arbres : nature unitaire ou colonnaire, immortalité potentielle et absence de programme de sénescence, variabilité génétique intra couronne, communication à l'aide de molécules volatiles, influence du cycle lunaire, mémoire de la forme, impact de notre origine arboricole (éventuelle) sur l'anatomie humaine. Ces différents thèmes seront discutés et une projection finale enrichira notre conception collective de ce qu'est un arbre.

Le Professeur Francis Hallé, dont les travaux sont mondialement connus, est Botaniste. Il a initié les célèbres explorations de la canopée des forêts tropicales avec le " Radeau des Cîmes ". L’Association Païolive l’a invité pour qu’il aide à faire comprendre la richesse du patrimoine forestier de notre région des Vans.

Conférence organisée par l’Association Païolive dans le cadre de l’appel à projet lancé par Le Département de l’Ardèche pour ses Espaces Naturels Sensibles : Le vendredi 10 octobre aux Vans, Maison des Associations, à 20 h 30. Entrée Libre.
http://associationpaiolive.blogspirit.com/

Cordialement :wink:

pierre sélim lebrun
Messages : 5
Inscription : 08 sept. 2008 16:06

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par pierre sélim lebrun » 02 oct. 2008 13:39

Salut Edy, chers oléïculteurs-expérimentateurs,

Merci Edy pour l'info sur la Conférence de Francis:s'il ya possibilité de covoiturage à partir d'Avignon je suis partant.
Mais avoir son livre "Plaidoyer pour l'arbre" est un vrai bonheur ,comme "aller étancher sa soif à une source généreuse".

Alors je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager quelques extraits du chapitre consacré aux "Phytopratiques traditionnelles" en commençant par celle des "soudures d'arbres" ,particulièrement adaptée pour:
-rajeunir/revitaliser un arbre malade ou vieillissant
-accélérer la croissance et d'obtenir ainsi une récolte/entrée en production plus précoce

Il parait d'autant plus utile de porter cette pratique à la connaissance des lecteurs qu'elle devrait POUVOIR S'APPLIQUER A NOS ARBRES d'EUROPE.

Première pratique: au niveau du semis
Au lieu de semer une graine pour obtenir un arbre ,des arboriculteurs asiatiques en sèment 4, formant entre elles un carré d'environ 30 centimètres de côté.Parfois ils en sèment 3 ou 5 , mais l'idée reste la même.Ces graines germent simultanément;lorsque les jeunes plants ont une hauteur d'environ 1 mètre, on les attache solidement avec un lien de raphia.Sous les effets combinés de la pression et de la croissance, les jeunes tiges se soudent et, après quelques semaines, on peut retirer le lien. Conservant alors le point de croissance
le plus vigoureux, on coupe les autres au-dessus de la soudure et ce simple geste suffit pour créer un OBJET BIOLOGIQUE HORS DU COMMUN:
un arbre possédant 3/4 ou 5 systèmes racinaires, cela lui assurera 3/4 ou 5 fois plus d'eau et de minéraux dissous, d'où une croissance exceptionnellement rapide; en outre ,sa très grande vigueur le met à l'abri des parasites et des pathogènes qui, comme vous le savez, s'attaquent plus volontiers aux arbres faibles.
En Asie, ces "arbres soudés" sont fréquents

Une autre variante: pour renforcer la vigueur d'un fruitier adulte. On sème, à courte distance autour de sa base 3 ou 4 graines de la même espèce.Lorsque les jeunes plantes atteignent 1 mètre, elles sont décapitées et bloquées en position courbée dans des encoches du vieux tronc;la pression assure la prise de la greffe et on augmente ainsi l'alimentation racinaire de l'adulte.

Je vous parlerai d'autres pratiques la prochaine fois .

bien à vous
Pierre Sélim LEBRUN

abdallahaghrab
Messages : 69
Inscription : 25 juil. 2006 19:06

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par abdallahaghrab » 03 oct. 2008 14:37

si vous avez des photos qui illustrent ces pratiques intéressantes, merci de les afficher dans le forum.


Salutations

Abdallah AGHRAB

pierre sélim lebrun
Messages : 5
Inscription : 08 sept. 2008 16:06

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par pierre sélim lebrun » 04 oct. 2008 16:09

Si Abdallah AGHRAB et chers oléïculteurs expérimentateurs,

Merci de votre intérêt: pour les schémas je suis contraint de vous renvoyer au livre de francis HALLE ; "Plaidoyer pour l'arbre".

Je vous propose une deuxième phytopratique: "POUR PROTEGER LES AGRUMES"

...Les arboriculteurs chinois disposent des bambous entre les arbres , puis ils se procurent un nid de la fourmi ECOPHYLLE !! (quelle belle vocation!) (Oecophylla smaragdina) qu'ils fixent dans le branches de l'un des arbres du verger.
Ces grandes fourmis rouges, agressives, rapides et avides d'insectes, ont tôt fait de nettoyer l'arbre de tous SES parasites puis, passant d'un arbre à l'autre grâce aux ponts de bambous, elles contrôlent l'état sanitaire de tout le verger, de façon à la fois peu coûteuse et très propre.

Cette pratique qui remonte à 17 siècles!! semblent s'être répandu dans le sud est asiatique.
Précision, en Indonésie les cultivateurs pour cueillir leurs fruits sans se faire agresser par les Ecophylles, les attirent au sol en plaçant une charogne au pied des arbres. il suffisait d'y penser!

bien à vous

Pierre Sélim LEBRUN
tel/ 04 90 22 54 17 / 06 81 62 84 35

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par Edy Spagnol » 14 nov. 2008 08:10

Congrès / conférences
Les mycorhizes : une révolution verte ?
Pourquoi des plantes paraissent-elles parfois mieux se développer que d’autres ?
Pourquoi paraissent-elles mieux nourries et moins malades sans aucune intervention de l’homme ?

Les mycorhizes sont le résultat de l’association symbiotique entre des champignons (myco) et les racines (rhiza) des plantes. Leur découverte est assez récente puisqu’il a fallut attendre la fin du 19ème siècle pour leur mise en évidence en Allemagne puis en France. Pourtant, il semble que les mycorhizes aient contribué à l’apparition des plantes terrestres il y a 46 millions d’années! La grande majorité des plantes terrestres vivent en symbiose mycorhizienne. Dans la symbiose (association à bénéfice réciproque), le champignon joue un rôle prépondérant dans la nutrition hydrique et minérale de la plante tandis que celle-ci cède une partie de ses sucres photosynthétiques au champignon.
Au cours de ces 35 dernières années, de nombreux travaux ont clairement démontré l’intérêt scientifique et pratique de ces symbioses pour l’ensemble des végétaux du monde entier, que ce soit dans les écosystèmes naturels ou ceux aménagés par l’homme. Pourtant, en dépit de ces preuves répétées et irréfutables, un grand nombre de praticiens en agriculture, foresterie, horticulture et environnement comprennent encore mal l’importance pratique de ce phénomène. Les systèmes de cultures, les techniques culturales, les moyens de protection phytosanitaire prennent-ils en compte l’existence de la symbiose mycorhizienne ?
Des pratiques durables n’ont-elles pas intérêt à utiliser judicieusement ces symbioses ? Les mycorhizes ne peuvent-elles pas être considérées comme un outil d’agriculture durable ?

Yolande DALPE (Agriculture et Agroalimentaire Canada) dispose d’une expertise mondiale sur cette problématique. A fois mycologue et phytopathologiste, cette chercheuse passionnée vous exposera les différents types de plantes et de champignons concernés. Elle vous expliquera le fonctionnement des mycorhizes ainsi que les applications possibles en termes de fertilisation, de rendements et de protection des plantes.

Yolande DALPE est docteurs de l’Université Paul Sabatier de Toulouse. Chercheuse au Centre canadien de Recherche de l’Est sur les Céréales et Oléagineux (CRECO), spécialisée en systématique des champignons mycorhiziens, elle s’intéresse au potentiel de souches en agriculture et en biorémédiation. Editeuse associée de Canadian Journal of Botany, elle est aussi membre de la BMS (British Mycological Society), la MSA (Mycological Society of America) et l’IMS (International Mycorhiza Society). Elle a écrit une centaine de publications scientifiques et de chapitres d’ouvrages sur la problématique des mycorhizes.
Type d'évènement : Congrès - conférence
Titre : Les mycorhizes : une révolution verte ?
Description : Pourquoi des plantes paraissent-elles parfois mieux se développer que d’autres ? Pourquoi paraissent-elles mieux nourries et moins malades sans aucune intervention de l’homme ?

Organisé par : Institut Supérieur d’Agriculture de Lille
Le : 19.11.2008
Département : Nièvre
Adresse : 48 Boulevard Vauban
Lille
Code postal : 59046
Pays : France

http://www.tela-botanica.org/page:evene ... _fiche=510

pierre sélim lebrun
Messages : 5
Inscription : 08 sept. 2008 16:06

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par pierre sélim lebrun » 26 nov. 2008 11:10

Edy bonjour, chers oléïculteurs,

Merci pour cette information sur l'intérêt d'associer champignons et racines des plantes cela tombe très bien car j'ai rencontré un chercheur récemment qui envisage -après des premiers résultats encourageants- de poursuivre ses travaux à partir d' OLIVIERS MYCORHIZES.

dans l'attente de vos bons avis,

bien à vous .

Pierre Sélim LEBRUN

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par Edy Spagnol » 26 nov. 2008 23:05

http://mycosym.ch/Documents/Meknes%20MYCOSYM.pdf

Servez vous de ce lien, pour ceux qui se posent des questions


La plus grande prudence, est de rigueur, et tous les cultivars d’oliviers ne réagissent pas pareil

J’ai appris à mes dépens, pour l’avoir teste sur mes cultivars, que cela peut ne rien faire du tout même au bout de plusieurs années, ou faire devenir presque stérile les oliviers.

Ce que je reproche c’est que l’on parle toujours des mêmes cultivars, ceux ou cela fonctionne bien, c'est pennible !

Je conseille de tester, sur quelques oliviers un peu isolés, avant de vouloir ce lancer,
Ou a la saison de taille, prendre plusieurs scions, pour tester en pépinière, même improvisée mais sécurisé un minimum.

Si cela était aussi positif, déjà depuis les années 70 ou beaucoup de test ont été fait, tout le monde serait à l’heure de la « mico », peu importe laquelle

Ma mésaventure
Le système racinaire s’est emballé, et il est venu surpasser celui des feuilles, l’olivier a réagit en faisant un maximum de bois, systématiquement tous les ans, et cela fait 9 ans sur trois oliviers

J’ai fait ces expériences en dehors de mes terrasses

J’ai bouleversé l’équilibre, ou l’activité des racines et celles des feuilles s’équilibraient (la bonne blague :oops: plus olives)

Il sont actuellement dans une pelouse chez des particuliers, qui sont les plus heureux il en voulait pour l’ornement, et avec un joli feuillage, « et pas plus d’un kilo olives par an, et encore pas une cette année », car ils sont a coté de leur piscine, leur principal souhait étaient de l’ombre sans salir les margelles.

Tous les oliviers ne réagissent pas pareil, nous le savons tous, mais soyez très prudents.

Il vaut mieux miser sur une « Oléiculture Raisonnée et Contrôlé»

Cordialement
:arrow:

claudeduvar
Messages : 144
Inscription : 05 sept. 2007 22:10

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par claudeduvar » 27 nov. 2008 22:36

bonsoir,

nos bon vieux oliviers sont mycorhizés pas d'inquiétude pour peu qu'on ne touche pas trop au sol et qu'on n'utilise pas certains fongicides, ils n'ont pas attendu que l'on dépose des spores à leurs pieds. :wink:

à quand en FRANCE sur les boites de produits phyto la liste des champignons microbiens non pathogènes sensibles à la substance active

pour la structure du sol c'est le développement de mycélium entre les rangs qu'il faut favoriser la il n'y a pas de secret de labo:

de la végétation variée et diverse, pas d'instrument aratoire qui rompt le réseau, pas d' herbicide

le travail minimum quoi! en fait ! et c'est les autres sous nos pieds qui bossent ( pas esclavagiste pour 2 sous je vous assure) dans les faits c'est moins simple il faut un itinéraire technique très rigoureux.

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par Edy Spagnol » 28 nov. 2008 23:13

Dans les faits c'est moins simple il faut un itinéraire technique très rigoureux.

Tout a fait :wink:


Pour les produits phyto. Ce n’est pas qu’une cause Française, souvent ces produits sont distribués dans tous les milieux oléicoles. :oops:


Christophe Drénou coordinateur
Les Racines
Face cachée des arbres
INSTITUT POUR LE DEVELOPPEMENT FORESTIER

Cordialement
:arrow:

Edy Spagnol
Messages : 502
Inscription : 21 mai 2006 19:49

Re: "Eloge de la plante-pour une nouvelle biologie"

Message par Edy Spagnol » 09 févr. 2009 22:59

Bien le bonsoir

Rencontre avec Francis Hallé, botaniste autour de son ouvrage "Aux origines des plantes"
Aura lieu le 18 février 2009
Propos épars", Le mercredi 18 février 2009. De 18H00 à 20H00, Forum de la Librairie Ombres Blanches. Toulouse. Avec Francis Hallé, botaniste, Professeur des Universités. Avec la participation de Maryse Carraretto, Docteur en Anthropologie Sociale et Historique de l'Europe ; et Bruno David, directeur des approvisionnements en végétaux, laboratoires Pierre Fabre. Une rencontre proposée par la Mission (...)


http://www.tela-botanica.org/page:evene ... _fiche=666

Cordialement :wink:

Répondre